Plateforme d’échange d’informations

sur la prison, l’internement, la sanction pénale, la répression

Bulletin électronique - No 13 / mars 2015 - Editorial


Madame, Monsieur, chères amies, chers amis,

Sous vos yeux, voici le signe du renouveau d’Infoprisons : réorganisation d’une équipe, nouveau et tout frais bulletin n° 13, transformation tant dans la forme que dans le contenu. La voilure du bulletin a été réduite : plus court, plus condensé, constitué principalement de textes "faits maison". Si l’aspect "revue de presse" des anciens numéros s’estompe, les faits d’actualité restent toutefois de mise sous forme de résumés, de synthèses.

Ce bulletin s’articule autour de trois grands thèmes : l’internement et le régime des mesures, l’évaluation des risques et de la dangerosité des détenus, les conditions de vie en milieu carcéral… et se conclut par quelques pages culturelles et associatives.

Dans le premier thème, nous faisons le point sur l’internement à vie ‒ qui parait inapplicable ‒ et sur les conditions de détention des « internés » jugées insatisfaisantes en Suisse. La nouvelle prison genevoise de Curabilis, destinée à accueillir des délinquants présentant des troubles mentaux, connait une naissance difficile, et son premier déjà ex-directeur raconte. Nous avons également rencontré un interné dont la détention tourne à l'impasse. Un processus qui n'a rien de fatal: nous reproduisons enfin un article du Temps où est présenté un jugement pondéré, ne cédant pas au zèle sécuritaire.

Pour le deuxième thème – récidive et dangerosité ‒, nous présentons ici le nouveau modèle d’exécution des sanctions, ROS, centré sur les risques, qui se met en place en Suisse alémanique, et les positions des initiateurs comme de ses détracteurs. Un autre texte fait la synthèse de la remise en cause du secret médical dans le contexte carcéral, et sa levée estimée renforcer la sécurité publique face aux détenus à risques.

Le troisième thème ‒ la vie en prison ‒ aborde la question de la surpopulation carcérale présente en Suisse comme en Europe, et ses causes supposées, notamment la surreprésentation des détenus étrangers. Il donne en exemple la Finlande qui a su réduire de moitié son taux de détention, grâce à une politique publique engagée, axée sur la durée. Enfin, pour une immersion en milieu carcéral, voici la recension de l’ouvrage de Didier Fassin faisant état de quatre années d’observation anthropologique dans une maison d’arrêt française : L’Ombre du monde, empreinte de non-sens. Côté suisse, les résultats d’une enquête nationale sur le degré de satisfaction du personnel pénitentiaire nuancent fortement l’image reçue d’un malaise généralisé vécu par les personnes actives dans les prisons.

Toute bonne lecture !

Groupe Infoprisons : Sylvie Arsever, Marie Bonnard, Nelly Hernandez-Spillmann, Karen Klaue, Anne-Catherine Menétrey-Savary, Bertrand Trachsel, Joëlle-Pascale Ulrich (relecture), François Zurcher (informatique
                     

Pour ne plus recevoir ce bulletin, merci de nous en informer par email à bulletin@infoprisons.ch