Plateforme d’échange d’informations

sur la prison, l’internement, la sanction pénale, la répression

Bulletin électronique - No 7 / novembre 2012 - Editorial


Madame, Monsieur, chères amies, chers amis,

Il manquerait à terme en Suisse plus de 400 places de détention pour l’exécution des peines en milieu fermé, quelque 200 places pour les détenus soumis aux mesures (traitement thérapeutique et internement), et encore 100 places pour les mineurs. Sans oublier les besoins pour la détention en préventive et la détention administrative des étrangers récalcitrants.

Le thème des prisons surpeuplées devient omniprésent, mis en avant par les récits de révolte, d’évasions de détenus, les cris d’alarme des agents de détention, les débats politiques, les remue-ménages dans les services pénitentiaires, la valse des responsables d’établissements. Toutes les analyses et réflexions s’accordent à dire que le problème est complexe et touche à l’ensemble de la chaîne pénale.

Que faire ? Faut-il bâtir de nouvelles prisons à tour de bras, au-delà des mesures urgentes indispensables, prises de-ci de-là pour combler une pénurie trop criante ? Ou bien, en lieu et place de mètres cubes de béton, chercher plutôt à désengorger les prisons ? A savoir réduire les durées de détention, oeuvrer activement pour la resocialisation des condamnés, pour leur santé physique et psychique, développer les peines et mesures alternatives à la prison, oser explorer des voies nouvelles en matière de sanctions.

Il n’existe pas de recette miracle. Les prisons sont là, mais on doit les humaniser, les adapter aux besoins d'une population carcérale qui évolue. Le droit pénal révisé est là, mais on peut le rectifier sur ses aspects les plus punitifs, excessifs. La pression sécuritaire est constante, mais on peut faire savoir que punir plus sévèrement et enfermer davantage ne résout en rien la criminalité.

Cependant, tout cela n’aura de sens que si l’on s’engage à faire le véritable procès de la prison, de repenser le système pénal en le centrant non plus sur la faute, l’acte délictueux, mais sur l’auteur du délit (et sa victime). Passer d’une justice punitive à une justice réparatrice… Le petit livre d’André Kuhn Quel avenir pour la justice pénale ? apporte des pistes intéressantes, nous vous recommandons sa lecture stimulante !

Toute bonne lecture !

Groupe Infoprisons : rédactrice responsable Marie Bonnard, avec la participation de Patricia Lin, Anne-Catherine Menétrey-Savary, Muriel Testuz; relecture Joëlle-Pascale Ulrich.


Dans ce bulletin:
 
  • Dossier : prisons surpeulées
  • Système pénitenciaire
  • La vie en prison
  • Rapport des organes de contrôle
  • La prison... autrement
  • Mineurs et jeunes adultes
  • Médecine, psychiatrie carcérale
  • Internement, mesures thérapeutiques
  • Système pénal, sanctions pénales
  • Police en question
  • Associations
  • Litérature
  • Pages culturelles