VAUD  « Le tribunal laisse sa chance à un meurtrier »

Editorial  « Un frein utile aux excès de zèle sécuritaires »

 

 « Les juges renoncent à modifier la sanction de ce sexagénaire qui figure sur la liste noire de l’Office d’exécution des peines. Le risque de récidive n’est pas si important. »
 

Plus : Fati Mansour, Le Temps, 21.02.2015  Le tribunal laisse sa chance à un meurtrier