Pourquoi nos prisons débordent… d’étrangers

« A infraction équivalente, un étranger va davantage, et plus longtemps, en prison qu’un Suisse. « La criminalisation de la migration est un facteur clef de l’occupation des prisons » relève Pierre Bayenet. Explications.»   

Plus : Pierre Bayenet, avocat, Le Courrier, 07.10.2015,  
Pourquoi nos prisons débordent... d’étrangers