Nouveau coup de semonce du Tribunal fédéral sur les conditions de détention à Champ-Dollon

« Le 26 février 2014, le Tribunal fédéral acceptait le recours de deux détenus de la prison de Champ-Dollon qui dénonçaient les conditions de leur détention. Ils revendiquaient qu’elles violaient l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme, interdisant tout traitement inhumain ou dégradant. Plus d’une année après, les effets de cet arrêt peinent encore à se concrétiser, au point que les juges de Mon Repos ont à nouveau rappelé à l’ordre le Ministère public genevois dans deux arrêts prononcés le 29 septembre 2015 sur des cas similaires. Il confirme ainsi le caractère toujours indigne des conditions de détention au sein de la prison genevoise. »

Plus : Humanrights, 26.10.2015,  Nouveau coup de semonce du Tribunal fédéral sur les conditions de détention à Champ-Dollon