Des cellules encore plus petites à Champ-Dollon

Surpopulation carcérale, conditions de détention illicites jugées inhumaines et dégradantes, une fois encore la question de la superficie des cellules de la prison de Champ-Dollon revient sur le devant de la scène carcérale. Cette fois-ci, pour une histoire de douche… Car une douche ne peut être comptée dans le calcul de la surface nette de la cellule. En effet, tout comme les sanitaires, elle n’est pas considérée comme espace de détente. Dixit le Tribunal fédéral et aujourd’hui la Chambre administrative de la Cour de justice genevoise. L’autorité pénitentiaire devra refaire tous ses calculs.

Plus : Marie Bonnard, Infoprisons, avril 2016, Des cellules encore plus petites à Champ-Dollon