VIDEO: « Souffrance psychique en milieu carcéral»  Mise au point, 7 oct. 2012

Une peine sans fin. Les prisonniers sous le coup d’un article impliquant des mesures thérapeutiques peuvent rester quasi indéfiniment en prison, et vont souvent de plus en plus mal. Visite de l’unité psychiatrique de la prison de Bochuz, où le personnel s’avoue dépassé par l’ampleur de la tâche.
Entretien avec Jean-Pierre Restellini, « médecin et président de la Commission nationale de prévention de la torture, qui se montre très critique vis-à-vis des conditions d’internement thérapeutique en Suisse. (…) La prison n’est pas l’endroit propice pour traiter les détenus souffrant de troubles psychiques, il faut plus de personnel, plus de place et surtout un changement de philosophie ».


Voir le reportage vidéo : « Souffrance psychique en milieu carcéral»  Mise au point, 7 oct. 2012