GENÈVE: Levée du secret médical à l’encontre des détenus dangereux : des médecins et un avocat réagissent

Après deux ans de travail, le Grand Conseil a adopté de justesse, début février, une loi exigeant des thérapeutes exerçant en milieu carcéral de transmettre, sur demande des autorités, des informations sur la dangerosité de leurs patients détenus. Mais l’Association des médecins de Genève (AMG) veut en abolir les effets les plus négatifs : elle a lancé une initiative législative en faveur du secret médical pour tous. Dans un texte de réflexion, un avocat genevois commente cette attaque portée contre la sphère privée des détenus : elle vise avant tout les plus démunis.

Plus : Marie Bonnard, Infoprisons, mars 2016,
Levée du secret médical à l’encontre des détenus dangereux : des médecins et un avocat réagissent