Qui est responsable du crime de Fabrice A.?

A la suite de la mort d’Adeline, en septembre 2013, le Conseil d’Etat genevois avait infligé une sanction sévère à la directrice du Service d’application des peines et mesures (SAPEM), en la rétrogradant au statut d’employée. Mais elle a fait recours et la chambre administrative de la Cour de justice a rendu à fin août un arrêt qui la met hors de cause. Ses considérants donnent un éclairage intéressant sur la responsabilité de ceux qui doivent décider d’une sortie ou d’une libération.

Plus: Anne-Catherine Menétrey-Savary, Infoprisons, octobre 2016, Qui est responsable du crime de Fabrice A.?