Lettre ouverte à M. Oskar Freysinger

« La prison, ce n’est pas le Club Med, que je sache ». Telle a été la réponse du conseiller d’État valaisan chargé de la Sécurité à un avocat qui demandait le transfert ou la suspension de détention de son client en invoquant le non-respect des normes légales par l’établissement des Granges, régulièrement critiqué par la Commission Nationale pour la Prévention de la Torture (CNPT). Cette lettre ouverte réagit à ces propos et s’adresse par la même occasion à tous ceux qui considèrent que les prisons suisses sont trop luxueuses, avec l'ambition d'ouvrir le débat même avec les plus sceptiques.

Plus: Saskia Perrin, septembre 2016, Infoprisons, Lettre ouverte à M. Oskar Freysinger