Allègements de peines et libérations : les doutes et les certitudes de Pierre Maudet

Dans le canton de Genève, à la suite du meurtre d’Adeline, c’est le Conseiller d’Etat Pierre Maudet lui-même qui, ces trois dernières années, a pris les décisions sur les demandes d’allègements, de congés et de libérations ces trois dernières années. Il livre ses impressions et ses convictions. Pour lui, aucun cas n’est simple, sauf celui des personnes condamnées pour crimes sexuels parce qu’on ne peut simplement pas les laisser sortir. Il estime « que le doute doit bénéficier à l’accusé jusqu’à la décision de justice, mais, après condamnation, le doute doit bénéficier à la société », et que « la politique doit assumer qu’il y a des gens qui ne ressortiront pas ».

Plus : Ariane Dayer, Le Matin Dimanche, 11.02.17,

« La politique doit assumer qu’il y a des gens qui ne ressortiront pas de prison »