Résistances récurrentes à une politique de Réduction des Risques en Prison

En Suisse, l’obligation pour les institutions de privation de liberté de donner accès à du matériel stérile d’injection est ancrée dans la loi sur les épidémies en vigueur depuis le 1e janvier 2016. Un arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme dont nous faisions déjà état dans notre bulletin n°18, estime que les détenus héroïnomanes devraient avoir droit à un traitement de substitution aux mêmes conditions qu’à l’extérieur.

Plus : Karen Klaue, Infoprisons, mars 2017,
Résistances récurrentes à une politique de Réduction des Risques en Prison