En matière de libérations conditionnelles, il y a de grandes disparités selon les cantons

Selon les résultats d’une étude sur les libérations conditionnelles, Thomas Freytag, Chef de l’Office d’exécution judiciaire du canton de Berne, et Aimée Zermatten, doctorante à l’Université de Fribourg constatent que les cantons romands sont beaucoup plus restrictifs que les alémaniques. Entre 2014 et 2015, les cantons du concordat latin ont accordé 57 % des libérations, contre 81 % pour leurs collègues de suisse orientale. Dans une chronique parue dans Le Temps du 22.12.16, ils tentent d’expliquer pourquoi.

Plus : Thomas Freytag, Aimée Zermatten, Le Temps, 22.12.16,

La curieuse sévérité romande en matière de libération conditionnelle