La police du futur aura-t-elle recours à des logiciels pour prévenir les crimes à venir?

Une députée au Grand Conseil vaudois a interpellé le Conseil d’Etat pour suggérer que la police fasse usage des nouvelles technologies informatiques pour prédire et empêcher les crimes qui pourraient être commis. Grâce à des logiciels et des algorithmes il serait possible d’établir un profil précis des délinquants potentiels. Le Conseil d’Etat n’envisage pas d’aller jusque-là, mais il confirme que les polices sont fortement sollicitées par les vendeurs de logiciels. Dans son bulletin 20, Infoprisons mentionnait que cette pratique avait lieu aux USA, où il s’avéra que les algorithmes avaient « un biais raciste ».

Voir: Des algorithmes pour décider si des détenus peuvent être remis en liberté

Plus: Emmanuel Borloz, 24 Heures, 24.06.17,

La police du futur aura-t-elle recours à des logiciels pour prévenir les crimes à venir ?