VAUD: Le Conseil d’Etat répond à l’interpellation Cesla Amarelle concernant le rapport Rouiller

Le groupe du Parti socialiste au Grand Conseil a déposé début novembre 2010 une interpellation demandant des précisions quant aux problèmes soulevés par l’ancien juge Rouiller dans son rapport administratif : notamment les conditions de détention dans la division d’attente de Bochuz, la suppression de surveillants spécialisés, le régime d’isolement, etc.

Le Conseil d’Etat a rendu son rapport le 16 février 2011. Ses réponses assez détaillées laissent toutefois songeur quant à l’impérieuse nécessité de repenser les régimes spéciaux de sécurité : le Conseil d’Etat ne répond pas aux six recommandations générales émises par le juge Rouiller.

En savoir plus : Réponse du conseil d'état à l’interpellation Cesla Amarelle concernant le rapport Rouiller