Infoprisons

Dans ce bulletin

DOSSIER

Les « affaires » Adeline, Marie, Lucie : leurs répercussions sur le système pénitentiaire

Le 12 septembre 2013, les médias annoncent la disparition d’une thérapeute et d’un détenu de l’établissement de La Pâquerette, à Genève. Le lendemain, le corps sans vie d’Adeline, la thérapeute, est retrouvé dans un bois. Cet événement tragique vient raviver les drames du meurtre de Marie à Payerne en mai 2013, ainsi que celui de Lucie quatre ans auparavant.

  • Fabrice A. et La Pâquerette
  • Réactions à chaud, premières mesures
  • L’enquête administrative ; premier rapport – Après le rapport Ziegler, nouvelles mesures.

Plus : Anne-Catherine Menétrey-Savary, Infoprisons, janvier 2014 Première partie : La Pâquerette et le meurtre d’Adeline

On aurait pu s’attendre qu’après la publication du rapport de l’ancien procureur soleurois Bänziger, chargé par le Tribunal cantonal d’enquêter sur les décisions concernant les arrêts domiciliaires ou la réincarcération de Claude D., l’« affaire » Marie ne ferait plus les gros titres des médias. C’était sans compter le meurtre de la sociothérapeute de La Pâquerette, Adeline, à Genève.

  • La polémique rebondit

  • On cherche un coupable

  • Vives tensions entre le politique et le judiciaire

Plus : Anne-Catherine Menétrey-Savary, Infoprisons, janvier 2014 Deuxième partie: nouveaux remous autour du meurtre de Marie

Dans l’espace de trois ans, les quatre « affaires » (Lucie, Marie, Adeline, Jean-Louis B) ont secoué les consciences et ébranlé les certitudes. A chaque fois, on proclame partout « plus jamais ça ! » et on s’empresse de prendre des mesures, dans la hâte, sans réflexion approfondie, sans vision d’ensemble.

    • Les sorties et les congés

    • La surveillance électronique et les autres formes de contrôle

    • Registre fédéral des détenus dangereux

    • Nouvelle initiative populaire pour la responsabilité pénale des autorités judiciaires et administratives

    • De l’internement automatique à la peine de mort

    • Changer la loi ou changer son application ?

Plus : Anne-Catherine Menétrey-Savary, Infoprisons, janvier 2014 Troisième partie: faut-il modifier le système pénitentiaire?

Les auteurs de crimes sexuels ou de crimes de sang ne sont pas très nombreux, mais ils posent des problèmes considérables en termes de traitement, de réinsertion, de dangerosité. Beaucoup de questions ont été posées, beaucoup de propositions ont été faites pour mieux encadrer ces criminels et les mettre hors d’état de nuire.

    • Réexamen du cas des condamnés jugés dangereux pour prolonger la détention

    • L’évaluation de la dangerosité

    • La levée du secret médical

    • Comment traiter les auteurs de crimes sexuels ou de crimes violents

    • La réinsertion, un objectif réalisable ?

    • Les moyens à disposition de l’exécution des peines, le coût de la réinsertion

    • La justice, la politique et les médias

Plus : Anne-Catherine Menétrey-Savary, Infoprisons, janvier 2014 Quatrième partie : le système pénitentiaire face aux criminels dangereux

DOSSIER

L'affaire Skander Vogt : une porte ouverte au changement

L’important procès tenu en novembre 2013, dont le verdict vient de tomber, est l’aboutissement d’une procédure entamée par la sœur de Skander Vogt, Senda Vogt, pour le droit à un véritable procès. Plus de trois années émaillées d’informations contradictoires, de décisions judiciaires et de recours de la plaignante.

  • Rappel des circonstances du décès de Skander Vogt, en bref

  • Un combat après l’autre pour qu’un procès ait lieu

  • Au plan pénal : un non-lieu, mais des négligences

  • Recours au Tribunal d’accusation, victoire au Tribunal fédéral.

Plus : Marie Bonnard, Infoprisons, janvier 2014 L’« affaire » Skander Vogt: Un procès acquis de haute lutte

Les médias ont largement suivi et rendu compte du procès consacré au décès de Skander Vogt. Voici un récit/résumé parcourant les moments les plus forts ou les thématiques les plus chargées de sens, dont le jugement final.

    • L’incendie, errements et contradictions

    • Le gardien sous-chef mis sous pression

    • Cruel dilemme : obéir à un ordre ou risquer une sanction ?

    • Mais qui était Skander Vogt ?

    • Du réquisitoire du procureur au verdict : l’Etat et un gardien condamnés

En savoir plus : Marie Bonnard, Infoprisons, janvier 2014
L’« affaire » Skander Vogt: Le procès : quelques temps forts et verdict

Conjointement au procès pénal, l’envie de faire le point sur les réponses attendues de l’Etat suite aux recommandations du rapport Rouiller (cette enquête très fouillée au plan administratif), a provoqué cet essai de bilan : sur ce qui a été entrepris, peu ou prou, afin que le drame de Bochuz ne puisse pas survenir à nouveau.

  • Une remise en question indiscutable, après des années d’immobilisme
  • Les recommandations du rapport Rouiller

  • Ce qui a été entrepris… et reste à faire aux EPO

En savoir plus : Marie Bonnard, Infoprisons, janvier 2014
L’« affaire » Skander Vogt: Une mort qui n’aura pas été vaine ? Essai de bilan