Infoprisons

Dans ce bulletin

Nouvelles des prisons

Le paysage religieux des prisons change, l’intendance suit mal. Les détenus musulmans, toujours plus nombreux, dépendent pour leur assistance spirituelle des aumôniers chrétiens et de quelques tenaces bénévoles.
Plus : Sylvie Arsever, Infoprisons, juin 2015, Aumôniers musulmans: le long chemin vers la reconnaissance

Le Groupe Infoprisons a rencontré, à sa demande, en avril 2015 un ex-détenu, V.E.G., actuellement en fin de peine au Foyer Le Vallon à Vandœuvres. Il souhaite mettre sur pied un groupe indépendant pour la surveillance des prisons. A cette occasion, il nous a transmis la copie d’une lettre ouverte qu’il a adressée au conseiller d’Etat Pierre Maudet, ainsi qu’une plainte à la Commission des visiteurs de prisons concernant les conditions de détention à Champ-Dollon. Voici quelques éléments de l’entretien et des extraits des lettres.

_

Plus : Bertand Trachsel, Anne-Catherine Menétrey-Savary, Infoprisons, mai 2015 Un détenu très en colère

« En Suisse, il n’existe pas de revue publiée régulièrement pour les détenus. Ce type de publication est en revanche répandu et apprécié outre-Rhin. La revue der lichtblick, qui est publiée par et pour les détenus de l’établissement pénitentiaire de Tegel à Berlin, mérite qu’on s’y intéresse à plus d’un titre. »

_
Plus : bulletin info, Office fédéral de la justice, 1, 2015, p. 33 (complet : 39 pages)
Pas de censure dans notre revue !

Prisons sous surveillance

Dans les années 70 et 80, l’isolement carcéral et les quartiers de haute sécurité avaient fait l’objet de campagnes de protestations dans l’opinion publique. Aujourd’hui, ce régime carcéral se poursuit, mais de façon plus discrète. L’année dernière, une table ronde organisée par Amnesty International, section suisse et l’Association pour la prévention de la torture a remis en lumière ces pratiques.

_

Plus : Anne-Catherine Menétrey-Savary, Infoprisons, mai 2015, L’isolement carcéral, un régime inhumain

Couvrant l’année 2013, le quatrième rapport de la CNPT esquisse toutefois dans l’introduction de son président J.-P. Restellini une réflexion sur les quatre premières années d’activité (2010-2013), marquées par le défi de mise en route de cette nouvelle mission (indépendance, moyens limités, formation de ses membres, relations avec les autorités pénitentiaires et politiques, qualité des inspections, etc.). Lors des visites de prisons réalisées en 2013, la CNPT s’est centrée sur les problématiques sujettes à caution de l’isolement dans les quartiers de haute sécurité (lire l’important chapitre consacré à ce sujet pp 33 à 49) et de l’exécution des mesures thérapeutiques institutionnelles (art. 59, al.3, CP).

_

Plus : CNPT, communiqué et rapport d’activité 2013, 24.06.2014 Communiqué CNPT, 24.06.2014 et Rapport d’activité 2013 de la CNPT

Deux commissions du Grand Conseil ont rendu leurs rapports sur la situation carcérale qui prévaut dans le canton de Vaud : la Commission de gestion pour l’année 2014 et la Commission des visiteurs de prison pour la période allant de juillet 2013 à juin 2014. Leur lecture donne une vision d’ensemble éclairante de problèmes pour la plupart déjà largement connus : détention illégale en zones carcérales de la police, tensions dans plusieurs prisons dues à la surpopulation et à ses effets néfastes, pénurie de personnel qualifié mais aussi de cadres.

_
Plus : Marie Bonnard, Infoprisons, juin 2015, La situation carcérale en 2013-2014 sous la loupe des députés

Système pénitentiaire

Entretien d’Infoprisons avec Walter Troxler, chef de l’Unité exécution des peines et des mesures à l’Office fédéral de la Justice, ex officio, qui apporte un regard rétrospectif sur ses expériences du monde carcéral et ses visions pour le futur.

_
Plus : Karen Klaue, Infoprisons, mai 2015,

La sanction la plus coûteuse, l’enfermement, n’a aucun impact sur le taux de récidive

Au printemps 2014, une initiative populaire fédérale a été lancée pour rendre les autorités d’exécution des peines responsables en cas de récidive de la part d’un détenu à qui elles auraient accordé un congé ou une libération conditionnelle. La récolte de signatures court jusqu’en octobre 2015. Le débat est lancé.

_
Plus : Anne-Catherine Menétrey-Savary, Infoprisons, mai 2015

Juges, magistrats, psychiatres, tous responsables en cas de récidive ?

Hécatombe de cadres dans le Service pénitentiaire en 2014 : « Il faut recomposer complètement ce paysage carcéral valaisan » explique Oskar Freysinger chef du Département de la formation et de la sécurité. Redéfinir le fonctionnement et la place des chefs, reconfigurer les établissements avec la fermeture des prisons de Brigue et Martigny et le développement de celles des Iles (Sion) et de Crêtelongue.

_

Plus : Christian Herman, Rhône FM, 03.12.2014 + interview (bande son en fin d’article). Prisons valaisannes : séance de crise après des démissions en série

Internements, mesures thérapeutiques

Depuis l’entrée en vigueur du nouveau Code pénal, en 2007, les tribunaux ont prononcé plus souvent des condamnations à des mesures thérapeutiques, article 59, qu’à des internements, ordinaires ou à vie, article 64. Cette tendance déplait à la droite du Parlement. L’automne dernier, deux initiatives parlementaires ont été débattues au Conseil national, demandant que l’internement ait la priorité et qu’on puisse prononcer une telle mesure même quand les auteurs de délits seraient accessibles à une thérapie. Ces deux initiatives ont été refusées par 108 voix contre 76. La totalité des conseillers nationaux UDC, la moitié des PDC et une poignée de PLR les ont appuyées.

_

Plus : site du Parlement suisse : Plus d’internements, moins de thérapies

En janvier 2015, les autorités belges ont accédé à la demande d’euthanasie d’un détenu condamné à l’internement pour viol et meurtre, incarcéré depuis près de trente ans dans un pénitencier pour détenus ordinaires et laissé sans soins psychiatriques. Mais à la veille de sa mort programmée, le Gouvernement belge a négocié son transfert dans une unité spécialisée aux Pays-Bas. Cette affaire pose la question de la mort en prison.

_

Plus : Anne-Catherine Menétrey-Savary, Infoprisons, juin 2015, Mourir en prison

Statistiques

Les dépenses par détenu dans les prisons d’Europe diminuent depuis le début de la crise économique : tel est le constat livré par le dernier rapport du Conseil de l’Europe sur les statistiques pénales (SPACE 2013) publié en février 2015. En revanche, la crise n’a pas eu d’effet significatif sur le nombre de personnes incarcérées.

_
Plus : Tribune de Genève, 11.02.2015 Les prisonniers aussi victimes de la crise

et Conseil de l’Europe Enquête SPACE: la crise économique empêche d’améliorer les conditions dans les prisons d’Europe

La statistique policière de la criminalité pour l’année 2014 vient de révéler un recul manifeste de la criminalité en Suisse, suite à la baisse déjà constatée pour 2013. Avec des annonces qui devraient faire date: le nombre d’infractions au Code pénal régresse de 9% et tombe en-dessous du niveau de 2010 ; les homicides atteignent leur plus bas niveau en trente ans avec 40 cas. Et pourtant cette baisse n’a pas l’air de marquer les esprits ; les médias sont peu loquaces à ce sujet, alors que l’insécurité demeure dans le peloton de tête de l’actualité et des peurs diffuses. De plus, les statistiques sont souvent mal reçues : elles mentiraient !

_

Plus : Marie Bonnard, Infoprisons, juin 2015,
La criminalité recule, le sentiment d’insécurité persiste : qu’en penser ?

Pages culturelles

LITTÉRATURE

Infoprisons a eu l’honneur de publier en avant-première dans ses bulletins, sous la rubrique Prisons et littérature, une série de textes aujourd’hui partie prenante de l’ouvrage Les prisons des écrivains de Claudio Besozzi. « Passant en revue deux cent ans d’écrits littéraires, il nous fait voir l’évolution de la perception de l’emprisonnement, entre la vision romantique du XIXème siècle et la vision désabusée, voire révoltée, des écrits les plus récents. Qu’ils soient connus avant de purger leur peine, à l’image d’Oscar Wilde ou de d’Alexandre Soljenitsyne, ou qu’ils soient devenus écrivains lors de leur séjour derrière les barreaux, comme c’est le cas d’Albertine Sarrazin et d’Adriano Sofri, tous les auteurs dont il est question dans cet ouvrage ont néanmoins une représentation qui leur est propre et qui donne à voir la multiplicité des facettes qui composent le concept de prison ».

_
Plus : Claudio Besozzi, Editions de l’Aire, 2015, 340 p., Les prisons des écrivains

« Plus que les conditions de vie dans les prisons françaises, l’ouvrage publié en décembre par l’Observatoire international des prisons (OIP) met en lumière des parcours d’ex-taulards. Huit récits sublimés par la plume de huit romanciers et les clichés de Philippe Castetbon, qui disent le choc de l’enfermement, cette parenthèse brutale qui bouleverse les vies quand elle ne les brise pas définitivement. Une prison qui ne remplit plus aucune autre fonction que la punition». Passés par la case prison, OIP, Ed. La Découverte, Paris, déc. 2014.

_

Plus : Benito Perez, Le Courrier, 21.03.2015, Qui serions-nous, passés par la case prison ?

OIP, Ed. La Découverte, Paris, déc. 2014, 208 p., Passés par la case prison

« Anne Cuneo se penche sur les ressorts de l’écriture sous contrainte, à travers l’évocation de Sade, Wilde… et de Houssam Khadour, incarcéré pendant quinze ans à Damas, qui a rassemblé ses écrits de prison dans un recueil publié en 2013. L’occasion de (re)découvrir cet écrivain syrien. » … et de rendre hommage à Anne Cuneo, écrivaine, journaliste et cinéaste, décédée en février dernier.

_

Plus : Anne Cuneo, Le Courrier, 21.03.2015, L’art et la contrainte politique

« Nils Christie vient de nous quitter. A l’heure où la population carcérale atteint en France un niveau sans précédent (elle est passée de 47000 en février 2001 à près de 67000 en avril 2015), son livre L’industrie de la punition, paru en 2003, constitue un antidote plus qu’utile, qui permet de poser mieux les problèmes liés à « la délinquance » et à la « criminalité », et de mesurer la gravité de ce qu’on nomme depuis plusieurs décennies une « dérive sécuritaire », mais qui est peut-être un changement de civilisation.

_

Plus : Pierre Tevanian, LMSI.NET, 28.05.2015, L’industrie de la punition

« Dans l’Italie des années de plomb, Goliarda Sapienza est incarcérée dans la plus grande prison de femmes du pays. Elle fait de cette réclusion une formidable école de vie et de liberté ».

_
Plus : Anne Pitteloud, Le Courrier, 09.11.2013, La prison, lieu de l’utopie