Infoprisons

Dans ce bulletin

Organes de contrôle

CNPT : Commission nationale de prévention de la torture

La commission a publié un rapport accablant sur les conditions de détention au sein de la prison genevoise.

_

Plus : communiqué et liens sur le rapport et la réponse du Gouvernement genevois, 14.02.2013, site de la Confédération Publication du rapport de la CNPT concernant la visite de la prison de Champ-Dollon

La commission a qualifié les conditions matérielles de détention d’« intolérables » et demande aux autorités de prendre rapidement des mesures. Ainsi que de doter l’établissement de directives claires en matière de sécurité renforcée.

_

Plus : communiqué et liens sur le rapport et la réponse du Gouvernement vaudois, 04.03.2013, Publication du rapport de la CNPT concernant la visite de la prison du Bois-Mermet

Petit compte rendu des activités de la commission durant la seconde partie de l’année 2012 et de quelques appréciations que nous communique la présidente, Mireille Aubert.

_
Plus : Mireille Aubert, 21.02.2013 Commission des visiteurs du Grand Conseil – Vaud-2013-02.pdf

L’Italie condamnée pour sa surpopulation carcérale

En vertu de l’art. 3 de la Convention européenne des droits de l’homme, la Cour appelle l’Italie à résoudre le problème structurel du surpeuplement dans les prisons italiennes. Arrêt non définitif CEDH 007 (2013)

_
Plus : communiqué CEDH 08.01.2013 CEDH – L’Italie doit résoudre le surpeuplement carcéral.pdf

Internement, mesures thérapeutiques

VAUD

« Malades et pourtant détenus» compte-rendu du 2e Café « Prison »
« Quelle est la réalité des patients psychiques détenus et sous le coup de mesures thérapeutiques institutionnelles? Cette problématique a été éclairée par des collaborateurs du Service pénitentiaire, un avocat, des psychiatres, des proches et des personnes concernées. Des regards croisés exceptionnels ». Lire l’encadré «La machine pénitentiaire», prise de position du Prof. Luc Ciompi, spécialiste en psychiatrie sociale.

_

Plus : Marie-Françoise Macchi, Diagonales 92, mars 2013
2eme CAFÉ « PRISON » MALADES ET POURTANT DÉTENUS.pdf

Revenant sur la polémique de l’été 2012 des prisons vaudoises surpeuplées, Pages de gauche recentre le problème, non pas sur le manque de places, mais sur l’emprisonnement qui n’atteint pas ses objectifs, qui brutalise, stigmatise. Il rappelle que la création de nouvelles places a tendance à accroître les peines de prison.

_
Plus : Arnaud Thierry, Pages de gauche no 117, déc. 2012 Vaud (s’) enferme

Dans une feuille d’information de son parti, Actes verts, la conseillère d’Etat Béatrice Métraux évoque l’ampleur de la tâche pour rénover les prisons vaudoises vétustes, en améliorer la sécurité, offrir des conditions de détention dignes aux détenus, aux mineurs du futur centre de Palézieux, aux détenus souffrant de troubles psychiques et pour valoriser les métiers du pénitentiaire.

_
Plus : Béatrice Métraux, Actes verts, no 27, déc. 2012 Investissement dans le service pénitentiaire.pdf

Après l’annonce d’un projet de planification carcérale ambitieux par le magistrat en charge du dossier Pierre Maudet (voir Bulletin n° 7), les réactions ne se sont pas fait attendre, tant sur le fond que sur les moyens. Et le style de gestion du monde pénitentiaire à rebrousse-poil, n’arrange pas les choses. Une nouvelle mouture du projet promet le doublement des places de détention (toutes catégories)…

–  « Pierre Maudet veut plus de prisons… quelle triste ambition ! » Plus : Maria Roth-Bernasconi, Le Temps 13.11.2012

Pierre Maudet veut plus de prisons… quelle triste ambition

–  « Le nouveau style qui met le monde pénitentiaire en ébullition »
Plus : Fati Mansour, Le Temps 22.11.2012 Le nouveau style qui met le monde pénitentiaire en ébullition

–  « Une nouvelle prison devrait être construite d’ici à 2017 »
Plus :ATS, Le Courrier 24.11.2012 Une nouvelle prison devrait être construite d’ici à 2017

Exécution des peines

La mise en œuvre de l’initiative pour le renvoi des criminels étrangers a fait l’objet d’une procédure de consultation durant l’été 2012. Les juristes progressistes vaudois nous ont communiqué leur prise de position. Mais dans des cas particuliers, la Suisse se fait déjà remettre à l’ordre par la Cour européenne des droits de l’homme.

_

Plus : synthèse A-C M-S, févr.2013 Renvoi des criminels étrangers

Plusieurs interventions concernant l’exécution des peines ont été déposées au Parlement fédéral. Certaines portent sur la répartition des coûts entre Confédération, Cantons et condamnés. D’autres demandent des directives fédérales pour gérer les situations de crise (grève de la faim par exemple), voire le transfert de la compétence des Cantons à la Confédération.

_

Plus : synthèse: A-C M-S, févr.2013 Unifier l’exécution des peines au niveau fédéral ?

Si un détenu est libéré conditionnellement avec une assistance de probation, il peut être réintégré en prison s’il y a un risque de récidive, même si les conditions de la probation ont été remplies. On considère dans ce cas que les mesures d’accompagnement mises en place n’ont pas été efficaces et n’ont pas eu l’effet escompté.

_
Plus : Anne-Catherine Menétrey-Savary 11.2012 Réintégration en détention après une libération conditionnelle

Santé en milieu carcéral

Les Offices fédéraux de la santé publique et de la justice, la Conférence des directeurs-trices des Départements cantonaux de justice et police ont lancé en 2008, le projet BIG (lutte contre les maladies infectieuses en milieu carcéral, cf. Bulletins 3 et 4). Son objectif : la population carcérale doit avoir accès aux mêmes soins que le reste de la population. Il faut donc une collaboration plus étroite entre secteur sanitaire et système judiciaire, de même que des standards en matière de prévention, de conseil, de test et de traitement. Un vade-mecum a été établi dans ce sens, il traite des maladies transmissibles et des dépendances en milieu carcéral.

_
Plus : 12.11.2012 Maladies transmissibles et addictions en prison

Le Réseau fribourgeois de santé mentale a inauguré, le 7 février 2013, les locaux du nouveau Centre de psychiatrie forensique en ville de Fribourg. Le centre est composé de deux unités distinctes, l’une spécialisée dans les expertises psychiatriques, l’autre en thérapie ambulatoire, destinées aux personnes sous le coup d’une décision de justice. Elles interviennent dans les deux prisons fribourgeoises, ainsi que dans diverses institutions du réseau de santé mentale.

_
Plus : Marie Bonnard mars 2013 Création d’un service de psychiatrie forensique à Fribourg

PSYCHYATRIE

Les psychiatres portent une lourde responsabilité dans les décisions de libération, d’autant plus que les juges suivent leur avis dans la grande majorité des cas. Du coup ils risquent de faire eux-mêmes l’objet d’une plainte pénale. Les autorités pénitentiaires aussi.

_
Plus : résumé de divers articles, A-C M-S, févr. 2013

Quelques éclairages au sujet de la responsabilité des psychiatres

Portrait du psychiatre Frank Urbaniok, chef du Service de psychiatrie-psychologie rattaché à la Direction de la justice zurichoise.

_
Plus : résumé, traduction A-C M-S, févr. 2013 Expertises psychiatriques: le cas Urbaniok

La question de la place des condamnés souffrant de troubles psychiatriques est sans cesse posée. Des cas particuliers sont évoqués dans les médias, tel celui du meurtrier de Daillon ou celui de Peter K., le « forcené de Bienne », comme on persiste à le nommer.

_
Plus : résumé A-C M-S, 10.01.2013 La place des cas psychiatriques en prison

Internement, mesures thérapeutiques

« Malades et pourtant détenus» compte-rendu du 2e Café « Prison »
« Quelle est la réalité des patients psychiques détenus et sous le coup de mesures thérapeutiques institutionnelles? Cette problématique a été éclairée par des collaborateurs du Service pénitentiaire, un avocat, des psychiatres, des proches et des personnes concernées. Des regards croisés exceptionnels ». Lire l’encadré «La machine pénitentiaire», prise de position du Prof. Luc Ciompi, spécialiste en psychiatrie sociale.

_
Plus : Marie-Françoise Macchi, Diagonales 92, mars 2013
2eme CAFÉ « PRISON » MALADES ET POURTANT DÉTENUS.pdf

« Le colonel fou de Champ-Dollon est trop faible pour s’avérer dangereux »

« Les psychiatres ont complété leur rapport après avoir rencontré Mohamed El-Ghanam. Le réfugié égyptien est à bout de force »

_
Plus : Fati Mansour, Le Temps 08.03.2013

 

Le colonel fou de Champ-Dollon est trop faible pour s’avérer dangereux

A propos de la dangerosité du colonel Mohamed El-Ghanam
Commentaire : Patricia Lin, ancienne assistante sociale en milieu carcéral, met en relation cette affaire avec le cas d’un détenu interné ayant pu sortir de prison grâce à l’action décidée de plusieurs intervenants.

_

Plus : Patricia Lin, 10.03.2013 A propos de la dangerosité du colonel Mohamed El-Ghanam

Un cas particulier met en évidence la relation entre les articles 59 et 64 du Code pénal. Condamné à l’internement, un homme a fait recours et a obtenu une peine plus clémente et des mesures thérapeutiques au lieu de l’internement. Selon Adrian Schulthess, Le Blick 17.10.12

_
Plus : traduction, résumé A-C M-S, févr. 2013

Les mesures thérapeutiques considérées comme « le petit internement »

Sous ce titre un peu lourd, le Conseil fédéral met en consultation les dispositions relatives à un aspect de l’internement à vie, à savoir la possibilité de traiter un condamné grâce à de « nouvelles connaissances scientifiques ». Il propose la mise sur pied d’une commission fédérale extra-parlementaire. Nous présentons à ce propos les prises de position des Verts vaudois et du Graap.

_
Plus : synthèse A-C M-S, févr. 2013
Ordonnance concernant la commission fédérale d’évaluation des possibilités de traiter les personnes internées à vie

« Le nombre de détenus âgés condamnés à un internement à vie est en augmentation, et les prisons commencent à mettre en place des unités destinées aux détenus de plus de 60 ans. La dépendance croissante de ces personnes, et en particulier la question de savoir s’il n’est pas en soi impossible de mourir dignement en prison soulève d’importants questionnements et interpelle les éthiciens ».

_

Plus : Urs Lüthi, Soins Infirmiers 11.2012 Vieillir derrière les barreaux

Mineurs, jeunes adultes

«Les lieux manquent pour incarcérer les jeunes en souffrance. Les professionnels planchent sur des solutions. » Ceux-ci se retrouveront en février 2013 à Lausanne pour débattre de cette question. Lire aussi l’encadré : « L’incarcération doit rester une mesure ultime ».

_
Plus : Fati Mansour, Le Temps 11.12. Les juges démunis face aux troubles mentaux des mineurs

« Des soins aux jeunes délinquants »

« De plus en plus de mineurs criminels souffrent de troubles mentaux. Le Centre valaisan ficelle un projet éducatif et médical unique au niveau romand. » Il renforcera en outre la prise en charge médicale des jeunes.
_

Plus : Thierry Jacolet, Le Courrier-La Liberté 28.11.2012 Des soins aux jeunes délinquants.

 

« Un glissement sémantique stigmatisant »

Une lectrice réagit à l’article sur le Centre de Pramont « Des soins aux jeunes délinquants »

_

Plus : Antoinette Romanens, Pramont – un glissement sémantique.

«Les jeunes délinquants auront leur unité sécurisée à Cery »

L’Hôpital de Cery accueillera trois nouvelles unités de soins psychiatriques, dont une unité fermée de dix lits destinée à des mineurs, orientée dans une double direction éducative et médicale.

_
Plus : Cindy Mendicino, 24heures 26.02.2013 Les jeunes délinquants auront leur unité sécurisée à Cery

« Lausanne ne systématisera pas les travaux d’intérêt général

« JUSTICE La Municipalité n’entend pas généraliser le principe des conciliations extrajudiciaires pour les mineurs auteurs de déprédations ».

_
Plus : Arnaud Crevoisier, Le Courrier 09.02.2013 Lausanne ne systématisera pas les travaux d’intérêt général

Un juge de l’Oklahoma a condamné un adolescent de 17 ans, qui avait provoqué la mort d’une personne dans un accident de la route, à se rendre à l’église tous les dimanches durant dix ans. Cette punition alternative, autorisée pour les mineurs, lui permet d’éviter une peine de prison de la même durée. Le juge n’a pas précisé quelle dénomination le jeune devait suivre, mais il lui a dit que « Jésus peut aider n’importe qui ; moi il m’aide tous les jours ». L’Union américaine des libertés civiques a réagi au quart de tour et porté plainte contre l’homme de loi pour avoir violé la Constitution qui prévoit la liberté de religion. L’Hebdo 05.12.2012

La prison... autrement

La Neue Zürcher Zeitung consacre un long article à Ueli Graf, directeur du pénitencier de Pöschwies (Regensdorf), qui quitte sa fonction pour cause de retraite. Ueli Graf déclare qu’il ne s’en va pas sans un pincement au cœur, parce qu’il a aimé faire ce métier « spécial ». Pour lui, le respect des détenus et une approche humaniste de la sanction pénale sont les règles les plus importantes.

_

Plus : traduction, résumé : A-C M-S Pour une approche humaniste des détenus

A l’occasion de l’ouverture de la Conférence de consensus pour la prévention de la récidive, lancée par la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, Libération met en lumière quelques alternatives au tout-carcéral : automatiser la libération conditionnelle, tisser un lien entre victime et condamné, décréter un numérus clausus pour désengorger les prisons, notamment.

_
Plus : Sonya Faure, Libération 14.02.2013 Sept façons d’éviter la case prison

Système pénal, sanction pénale

Les Chambres fédérales ont adopté, le 28 septembre 2012, une modification du Code pénal visant à donner aux victimes la possibilité d’être informées de l’exécution de la peine de l’auteur de l’infraction. De façon générale se pose la question de la position des victimes dans le droit pénal.
Débats au Conseil national et autres articles dans la presse.

_
Plus : synthèse, traduction A-C M-S, févr.2013 Position des victimes d’infractions et droit à être informées

A l’occasion de l’ouverture de la Conférence de consensus pour la prévention de la récidive, lancée par la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, Libération met en lumière quelques alternatives au tout-carcéral : automatiser la libération conditionnelle, tisser un lien entre victime et condamné, décréter un numérus clausus pour désengorger les prisons, notamment.

_
Plus : Sonya Faure, Libération 14.02.2013 Sept façons d’éviter la case prison

PROCEDURE PENALE

Dans le nouveau code de procédure pénale fédéral figure une disposition permettant une « procédure simplifiée », à savoir une sorte d’arrangement négocié entre procureur et inculpé, au terme duquel ce dernier reconnait son délit et accepte une peine modérée. Entériné par le juge, cet arrangement tient lieu de condamnation sans procès. Cette procédure, utilisée dans des délits économiques, est controversée.

_

Plus : Interventions parlementaires, divers articles de presse, synthèse A-C M-S, févr. 2013 Procédure_pénale simplifiée

Dans notre précédent Bulletin, nous mentionnions que le nouveau Code de procédure pénale n’avait pas repris les dispositions antérieures concernant les enquêtes sous couvertures. Elles sont en passe d’être rétablies.

_
Plus : synthèse A-C M-S, févr.2013 Enquête sous couverture

Périodiquement, la question de l’instauration d’un tribunal des flagrants délits revient sur le tapis. Il avait été question de l’introduire dans la loi pénale des mineurs, pour établir une relation plus étroite entre l’acte et la sanction. On en reparle aujourd’hui à propos des dealers ou des hooligans, dans le but de surmonter un sentiment d’impuissance…

_

Plus : synthèse de divers articles A-C M-S, févr.2013 Pour un tribunal des flagrants délits ?

CRIMINALITE

A la suite de la tuerie de Daillon en Valais, plusieurs articles de presse s’intéressent à la disponibilité des armes à feu et à leur rôle dans le déclenchement de la violence. Pour le professeur Martin Killias, c’est la disponibilité des armes qui joue le rôle principal et non l’agressivité de la personne.

_
Plus : traduction, résumé A-C M-S, févr. 2013 Criminalité et armes à feu

ETUDE « Les divorces, les conditions de logement ou le titre de séjour peuvent être déterminants. » Un bref aperçu d’une étude de l’Institut de médecine sociale et préventive de l’Université de Berne: «Incidence et facteurs de risque d’homicide-suicide dans les ménages suisses, étude de cohorte nationale »

_
Plus : ATS, Le Courrier 25.01.2013 Le stress à l’origine des drames familiaux

Plusieurs journaux, notamment en Suisse alémanique s’intéressent aux sanctions pénales que pourrait introduire l’initiative populaire contre les salaires abusifs (initiative Minder). La question s’inscrit dans le débat sur la répression de la criminalité économique.

_
Plus : résumé, traduction A-C.M-S févr. 2013 Quelles sanctions pénales pour la criminalité économique ?

SANCTIONS PENALES

Au Parlement fédéral, plusieurs interventions visent à renforcer la sévérité des peines. En décembre 2012 une motion allant dans ce sens concernant les lésions corporelles graves a été refusée. Mais l’ensemble des sanctions va être revu, probablement à la hausse.

_
Plus : synthèse A-C M-S, févr. 2013 Aggraver les sanctions pénales pour les lésions corporelles graves

Les chiffres publiés par l’Office fédéral de la statistique montrent que le taux de récidive n’a pratiquement pas varié depuis l’introduction de ce nouveau système de sanctions, pourtant si décrié. Pour certains cela prouve que le système fonctionne et qu’il n’y a pas lieu de le changer. Le problème, c’est que les prisons sont remplies de gens condamnés simplement parce qu’ils ne paient pas leurs amendes.

_
Plus : synthèse, traduction A-C.M-S févr. 2013 Retour sur jours amendes

Tribunaux, justice, police

En mars 2010 le Conseil d’Etat a nommé les dix membres d’un nouveau Comité des visiteurs de prisons, soit 5 députés et 5 personnes spécialisées dans les domaines de la justice, des droits de l’Homme ou pénitentiaire. Sa tâche prioritaire : surveiller les conditions de détention au regard des dispositions légales. Il a le libre accès aux documents et aux locaux des lieux de privation de liberté qu’il visite, relatifs aux détenus condamnés vaudois. Les détenus peuvent s’adresser aux membres sur demande écrite. (N.B. Il semble que dans la pratique celle-ci doit être adressée au Conseil d’Etat qui la transmet à la direction de la prison, pas précisément un libre accès !)

_

En savoir plus : www.bicweb.vd.ch/communique.aspx?pObjectID=338469 communiqué du 04.03.2010

Le bureau du Grand Conseil a présenté le 16 mars 2010 une initiative législative visant à redéfinir le fonctionnement de ce Comité, notamment le statut, le nombre et la composition des membres, la présidence. L’initiative (10_INI_034) a été prise en considération immédiatement lors de la séance du Grand Conseil et renvoyée pour examen en commission.

_

En savoir plus : voir le document de l’initiative

TRIBUNAL FEDERAL

A travers deux arrêts du Tribunal fédéral (TF), nous abordons ici des réflexions de fond sur l’impunité des forces de police et sur l’impartialité des procureurs, notamment lorsque l’un d’eux proclame publiquement sa conviction sur la culpabilité ou l’innocence d’un prévenu.

_
Plus : résumé A-C M-S, nov. 2012 Impunité des policiers ? Impartialité des procureurs ?

Dans un arrêt publié le 20 décembre 2011, le TF se prononce sur un recours concernant la présence de l’avocat lors des premiers interrogatoires de police. Les déclarations faites par l’inculpé hors de sa présence ne devraient pas être utilisées contre lui.

_
Plus : résumé A-C M-S, nov. 2012 Interrogatoires en présence de l’avocat

Selon le Tribunal Fédéral, « si la mise en détention est ordonnée dans le cadre d’un jugement sur appel, dont on ne communique dans un premier temps que le dispositif, elle doit faire l’objet d’une décision écrite séparée et au moins sommairement motivée ».

_
Plus : résumé A-C M-S, nov. 2012 La mise en détention au terme d’un jugement doit être motivée par écrit

AFFAIRE SEGALAT

Après la condamnation en appel de L. Ségalat à seize ans de prison, alors que le doute lui avait profité en première instance, voici différentes réflexions sur ce retournement magistral de la justice.

« Le célèbre procès ne doit pas remettre en cause les conditions d’appel, estime le professeur fribourgeois Bertrand Perrin. Son confrère neuchâtelois, André Kuhn, exprimant son malaise […] questionne en revanche certains principes de procédure pénale ».

_
Plus : Suzanne Pasquier, Plaidoyer, 1/2013 Après l’affaire S., la procédure d’appel suscite la critique

« Prof. de droit pénal, André Kuhn fustige un système laissant une Cour d’appel annuler un acquittement sur lecture du dossier ».

_
Plus : Georges-Marie Bécherraz, 24heures 26.02.2013 Cela génère en moi un grand malaise

FICHIERS DE POLICE

L’enregistrement de données dans des fichiers de police peut aider celle-ci à élucider des délits, mais il porte atteinte au droit à la protection de la sphère privée. De nouveaux fichiers relancent la question.

_
Plus : synthèse, traduction A-C M-S, févr.2013 Fichiers de police

« Acquittement d’accusés du délit d’évasion en considération des conditions de leur détention »
En janvier 2013, le tribunal correctionnel d’Igoumenitsa (GR) a acquitté quinze personnes qui se sont évadées alors qu’elles étaient détenues dans des conditions jugées dégradantes. Malgré le caractère illicite de ces actes, l’acquittement est prononcé en vertu de l’état de nécessité. Car pour le tribunal grec, ces actes ont été commis dans la perspective d’empêcher des risques liés à la santé, sérieux et inévitables, encourus par les intéressés dans le cadre de leur détention. »

_

Plus : Maria Gkegka, Lettre « Actualité Droits-Libertés » du CREDOF 15.01.2013 

Pages culturelles

LITTÉRATURE Ecrivains, prisonniers d’opinion : leurs expériences de la prison

Ce recueil de textes de 49 écrivains ayant vécu l’emprisonnement « est conçu comme un voyage à travers l’expérience carcérale. Un voyage qui passe par la perte de ses droits, de sa propre humanité, un voyage en enfer où chacun de ces écrivains a trouvé une manière de s’échapper et de survivre ». Edition française publiée par le Centre suisse romand du P.E.N INTERNATIONAL.

_

Plus : éd. Labor et Fides, 1997, 256 p. www.laboretfides.com – Ecrivains en prison

Encore deux extraits de la thèse en préparation du chercheur et sociologue Claudio Besozzi, consacrée à l’image de la prison dans la littérature. Les écrivains Toller et Gramsci ont été emprisonnés du fait de leur engagement politique pour une société meilleure. La perte de la liberté, la prison les confrontent à une réalité qui les conduit à remettre en question le bien–fondé éthique et anthropologique de leur engagement et de leur humanisme. Les conséquences sont dramatiques.

_

Plus : Claudio Besozzi, janvier 2013 Prisonniers politiques : Ernst Toller et Antonio Gramsci

FILMS

A mi-chemin entre journal et revue, La Couleur des jours présente, dans son tout récent numéro de printemps 2013 (www.lacouleurdesjours.ch), deux textes parlant de la prison et de ce que le cinéma peut en révéler dans une approche authentique et intense, ceci à propos des deux films suivants projetés pour la première fois ce printemps en Suisse romande :

Filmée dans les quartiers de haute sécurité de la prison de Rebibbia à Rome, la pièce de théâtre Jules César de Shakespeare est jouée par une poignée de détenus, en collaboration avec le metteur en scène Fabio Cavalli.
– Cinémathèque suisse, avril 2013, dans la rétrospective des films des frères Paolo et Vittorio Taviani.

– Texte de La Couleur des jours : « Le théâtre comme renaissance », propos d’un ancien détenu, devenu acteur.

_

Plus : www.cinematheque.ch/f/projections/cycles/ avant-première 16.04.2013, cinéma Capitole

Le film sort en Suisse romande, en salle dès le 27 mars 2013, avant-premières dès le 18 mars.
Dans La Couleur des jours, un très puissant et émouvant texte du cinéaste Dieter Fahrer, décrit les raisons qui l’ont poussé à réaliser ce film et évoque les liens qu’il a noués avec des détenus : « La liberté, un métier ».

_
Plus : www.thorberg.ch Des invitations sont offertes pour les avant-premières aux lecteurs d’Infoprisons : écrire un mail à promotion@looknow.ch en précisant lieu et date souhaités, avec mention « Thorberg Info prison »

« L’activité artistique peut aider à se reconstruire. C’est l’expérience que vit depuis onze ans Anouk Gressot, céramiste, avec les détenues de la prison genevoise de Champ-Dollon. Rencontre. »

_
Plus : Marco Polli, Le Courrier 10.12.2012 Quand l’art fleurit en prison

« L’ennemi public ? Qui est-il ? Comment le désignons-nous ? Quelles prisons pour cet ennemi ? […] Comment les artistes vivent-ils la prison –jusqu’à lui comparer l’art, cette prison volontaire qu’ils habitent ? Barbara Polla et Paul Ardenne abordent ces questions au travers d’un livre collectif L’Ennemi public (éd. La Muette www.lamuette.be) ». Une exposition s’est tenue en parallèle en février 2013, à Paris.
_

Plus : Barbara Polla, Paul Ardenne, Le Courrier 21.01.2013 L’ennemi public et ses images, l’art en prison

Associations

Les juristes de l’AJP contestent les propos du conseiller d’Etat Pierre Maudet qui promet de mener un combat sans merci contre les plaintes jugées fantaisistes contre les policiers genevois.

_

Plus : Fati Mansour, Le Temps 12.12.2012 Agitation autour des violences policièresvoir le document de l’initiative

« Détenus atteints psychiquement ─ Proches – Réseau – Partenariat. Ces termes cachent de la souffrance, mais aussi de la volonté d’avancer ensemble. Les proches de patients psychiques en prison souffrent et n’attendent souvent qu’un signe du réseau pour devenir des partenaires attentifs ».
Casino de Montbenon, Salle des fêtes, Lausanne. Accueil dès 18 h 30 – Discussion à 19 h

_

Plus : Graap-Association, tél. 021 647 16 00, contact.association@graap.ch 3e CAFÉ «PRISON» 29 avril 2013 Rôle et place des proches

Vu le succès de son guide paru en 2008, l’Association Carrefour prison a mis à jour cet ouvrage et sous forme informatique : « Notre association se préoccupe du sort des familles de détenus. L’expérience acquise nous a montré à quel point il est primordial d‘être correctement informé pour naviguer dans le système carcéral ».

Publications

Ce catalogue est un inventaire à entrées multiples donnant des informations selon diverses thématiques sur les établissements. Ceux-ci sont classés par ordre alphabétique, canton, commune, type, capacité, etc. Un moteur de recherche permet l’accès direct à chaque institution.

« Loin de ne concerner que les détenus, la peine d’emprisonnement s’impose aussi à leur famille. […] L’enquête menée en France auprès de proches de détenus permet de mesurer l’ampleur des dommages sociaux, économiques, relationnels et identitaires auxquels ils sont confrontés ».

_
Plus : Caroline Touraut, sociologue, PUF, 2012 La famille à l’épreuve de la prison

Vu le succès de son guide paru en 2008, l’Association Carrefour prison a mis à jour cet ouvrage et sous forme informatique : « Notre association se préoccupe du sort des familles de détenus. L’expérience acquise nous a montré à quel point il est primordial d‘être correctement informé pour naviguer dans le système carcéral ».

FRANCE

La quatrième édition du Guide du prisonnier, réalisé par l’Observatoire international des prisons OIP, est enfin paru fin 2012 aux éd. La Découverte.

Le premier numéro de la revue trimestrielle gratuite Citad’elles, le féminin sans barreaux a été réalisé par des femmes détenues dans le Centre pénitentiaire de Rennes.

_
Plus : Le Nouvel Observateur 17.01.2013 Rennes: des détenues lancent un magazine féminin

ETATS-UNIS « Le porte-plume des prisonniers »

« Ancien détenu, Paul Wrigt dirige depuis 1990 la revue Prison Legal News, qui défend les droits des prisonniers ».

_


Plus : Claudia Sobral, Courrier international, n° 1150, 15-21.11.2012 Le porte plume des prisonniers

L’Association pour la prévention de la torture, APT, vient de publier un guide pratique proposant une méthodologie détaillée en vue d’effectuer des visites dans les postes de police. En effet, la torture et les mauvais traitements surviennent le plus souvent aux premiers stades de la détention : lors de l’arrestation, du transport et des interrogatoires. L’ouvrage est anglais : Monitoring Police Custody – A practical guide.

_


Plus : APT Monitoring Police custody- A practical guide

LIVRE – XX siècle, « Le viol est la violence de notre temps »

« Le viol n’a pas toujours été le crime pénal que nous connaissons. En parcourant cinq siècles d’archives, le français Georges Vigarello a retracé la construction de nos repères contemporains ».

_


Plus : propos recueillis par Pauline Cancela, Le Courrier 07.01.2013 Le viol est la violence de notre temps